Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog du Gâteau Se©
  • : Le Blog du Gâteau Se© résume toutes les parutions que j'ai pu commettre sous le pseudonyme de Prince de Lu. Des liens vers mes chroniques, live reports, interviews.
  • Contact

Bienvenue

Pour être au courant des publications de nouveaux articles  sur ce blog, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Ne croyez pas qu'elles seront très nombreuses, le temps manque toujours, surtout pour rédiger. Et pourtant il y a tellement de choses à discuter. Et j'espère que nous pourrons trouver ici un espace d'échange convivial à propos de musique, et uniquement de musique...

Rechercher

Liens



Retrouvez mes ventes sur le forum de VS

Archives

9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 12:00
     Nocternity

A Fallen Unicorn

Solistitium Records, 2004

Ca faisait un petit moment que je n'avais pas mis en ligne une chronique. L'activité est très forte en cette fin d'année. Mais j'étais obligé, totalement contraint, de vous parler de ce groupe grec qui n'a pas eu les honneurs de VS et qui manque un peu d'activité en ce moment. Il faut dire que Nocternity est peu prolifique en CD ces derniers temps (les splits vinyl sortent encore régulièrement pour leur part). Alors pourquoi parler de A Fallen Unicorn maintenant? Vous le saurez à la fin...

Comme 95% de la scène grecque, Nocternity est originaire d'Athènes. Je vous laisse compulser metal-archives pour lister les va-et-vient dans le groupe. Sachez uniquement que depuis 2005 le vocaliste Whyrd est un ex-Lunar Aurora et que Christoph Ziegler alias Vinterriket est désormais chargé des claviers. Le projet s'étend donc hors des limites nationales du pays du sirtaki.

Après deux magistraux albums En Oria en 2001 (réédité en 2004 avec le mini Crucify Him) et surtout Onyx en 2003,  A Fallen Unicorn est la sortie majeure de Nocternity. Le mini contient des morceaux des sessions d'enregistrement de Onyx, ce qui est un gage de qualité. Ces titres ont été écartés de l'album car ils étaient plus rapides et collaient moins à l'atmosphère de l'opus. Par contre, les quatre titres inédits subsistent très bien seuls sur ce mini. Le cinquième et dernier titre est une reprise de "Pagan Poetry"... de Björk. Les heureux possesseurs du CD compteront en plus les morceaux des splits avec Akitsa (2004) et Kawir (2003. Très bon groupe aussi, essayez Epoptia et Arai). Sur le CD, cela fait une quarantaine de minutes, ce qui est plus qu'appréciable pour officiellement un mini. La version vinyl, évidemment limitée, est sortie chez Debemur Morti (cocorico). Sa durée, sans les rééditions d'EP, est de 27 minutes.

Côté musique (parlons-en un peu quand même), Nocternity pratique un black épique absolument tripant. L'ambiance sonore, et surtout le mixage dans un baril de lessive, nous plonge directement dans les légendes hellènes. Les titres sont violents puis tout à coup majestueux, grandioses. La scène grecque a vraiment son identité propre et des groupes comme Nocternity, Kawir, Stutthof méritent une écoute attentive. On peut reprocher à Nocternity leur tendance à piocher dans le répertoire international sans s'embarrasser des droits d'auteur. Je pense aux extraits du Grand Bleu d'Eric Serra qui traînent parfois, ou aux grincements de Ring de Kenji Kawai que vous trouverez dans ce mini. Espérons que la présence de Vinterriket pour les plages atmosphériques leur permettra de gommer ce léger défaut.

A Fallen Unicorn marque la fin du chapitre Onyx pour le groupe. Mais alors, pourquoi parler de Nocternity aujourd'hui alors que cela date un peu? Tout d'abord, parce que c'est excellent, tout simplement. Ensuite, parce que A Fallen Unicorn a été accueilli très favorablement par la scène et cela a permis au groupe de signer chez un plus gros label. Nocternity va donc sortir son nouvel album Harps of the Ancient Temples chez Avantgarde en 2007. L'écurie italienne est en train de récupérer des valeurs sûres de la scène black tout tranquillement. Mais nous n'allons pas nous en plaindre...

Tracklist (39:23)
1 - Klagelied Des Windes (1:49)
2 - A Fallen Unicorn (6:31)
3 - The Emerald Serpent Prince (6:34)
4 - To Grey Olden Shores (5:07)
5 - Pagan Poetry (06:07)
6 - A Fallen Unicorn, version 2000 (7:09)
7 - Worship The End (4:07)
8 - Cold Wings Of Noctisis (1:57)

Site web: http://athenian-craft.cjb.net (en rade)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Berry 14/03/2007 09:53

Superbe album ce Nocternity, vraiment mon préféré. Concernant Vinterriket c'est une bonne chose qu'il est rejoint le groupe, ses passages ambiant apportent un gros plus au disque. Concernant le morceau en question dont vous parlez, on le retrouve sur tous les albums de Vinterriket (héhé): c'est toujours la même soupe...dommage, j'ai "Landschaften Ewiger Einsamkeit" et en gros c'est l'intro de Nocternity sur 6 pistes de 12 mn

Hoover77 09/12/2006 14:43

Je ne ferai pas encore de commentaire sur le disque, je ne connais que Onyx (très bon album) de Nocternity mais je viens justement de recevoir celui-ci.Je ne sais pas si on peut parler de reprise vu que Vinterriket a rejoint le groupe, mais la première chanson est une reprise de Vinterriket non?

Prince de Lu 09/12/2006 14:53

Pour ce que j'en sais (qui peut-être sujet à caution), Vinterriket a écrit des intros/outros pour Noecternity avant de les rejoindre en tant que clavier. donc c'est bien du Vinterriket oui. Par contre, je ne peux pas garantir que le boche n'ait pas utiliser ce morceau par ailleurs. Des spécialistes trainent dans le coin?

Articles Récents