Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog du Gâteau Se©
  • : Le Blog du Gâteau Se© résume toutes les parutions que j'ai pu commettre sous le pseudonyme de Prince de Lu. Des liens vers mes chroniques, live reports, interviews.
  • Contact

Bienvenue

Pour être au courant des publications de nouveaux articles  sur ce blog, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Ne croyez pas qu'elles seront très nombreuses, le temps manque toujours, surtout pour rédiger. Et pourtant il y a tellement de choses à discuter. Et j'espère que nous pourrons trouver ici un espace d'échange convivial à propos de musique, et uniquement de musique...

Rechercher

Liens



Retrouvez mes ventes sur le forum de VS

Archives

9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 22:00
     Sirius

Spectral Transition - Dimension Sirius
Nocturnal Art Productions, 2001



Alors, là j'ai été estomaqué.
Lire qu'une distro que tout le monde fréquente sur VS brade complètement le premier album d'un excellent groupe dans l'indifférence générale, j'en suis même abasourdi. Je parle plus précisément de l'album Aeons of Magick des portugais Sirius, édité en 2000 par Nocturnal Art Productions. Il y a des fois où le "public" me laisse pantois, à bouder des albums excellents sous prétexte qu'ils sont sortis avant l'avènement du téléchargement massif.

Alors oui, Sirius n'a pas rencontré le succès escompté et a sombré corps et biens en trop peu de temps. Mais c'est oublier que le groupe de Lisbonne démarrait pourtant très fort, décrochant une signature sur le label de Samoth dès son premier opus. Peut-être que la référence de l'album NAP 013 a porté la poisse au combo, je n'en sais rien. Pour ma part, j'étais passé à côté de ce Aeons of Magick. Mais son successeur sorti l'année suivante a fait l'objet d'une bonne campagne de promotion, campagne suffisante pour attirer l'attention des lecteurs de Metallian dont j'étais encore à l'époque.

Si leur premier effort se rapprochait vraiment trop du black avec synthé du mythique Emperor, Spectral Transition va prendre une direction plus radicale, plus brutale incluant des éléments "cyber" et froids à l'univers des portugais. Rien qu'un titre comme "Spiritual Metamorphosis" nettoie les cages à miel avec fougue. Sirius est violent, audacieux et malsain. La misanthropie incarnée pour plus de 50 minutes de brutalité glacée dans un black avec synthé très énergique. Le quatuor portugais va s'entourer de guests norvégiens de qualité : Faust vient faire des voix et des percussions, Daemon (Limbonic Art) vient hurler sur quelques titres, Samoth vient prendre la basse sur la reprise "The Majesty of the Nightsky". Bref, du très lourd vient apporter sa touche à l'ensemble.

Alors que son prédécesseur a été enregistré au Portugal avant de voyager en Norvège pour le mix et le mastering, Spectral Transition va directement être mis en boîte au légendaire Akkerhaugen. Le mastering est évidement l'œuvre de Tom Kvålsvoll au Strype Audio. Le son est donc purement norvégien et se rapproche grandement de son modèle Empirique. Rien à redire sur cette production qui nous était familière et qui colle parfaitement à l'ambiance de l'opus.

Et puis l'étoile de Sirius va briller un peu trop fort. Devant les excellents retours sur leur second forfait, le groupe va signer chez Nuclear Blast et son leader Draconiis va déménager en Norvège avec l'intention de pousser le groupe vers un métal encore plus "cyber". Ses camarades vont décider de rester à Lisbonne. Le guitariste A. Ara, le batteur/bassiste/clavier Vukodlack et le vocaliste Gornoth (récemment dégagé à ce moment) ne suivront pas Draconiis et seront remplacés sur place par Cato Bekkevold (qui est aujourd'hui dans Enslaved), Lars Sorensen (Red Harvest), D.Void et Kenneth Lindberg. Et après, plus rien. La flamme s'est-elle éteinte ? En attendant, après ce dernier line-up connu, Sirius va s'éteindre et ne plus donner aucune nouvelle.

Il semblerait que Draconiis ait eu l'intention d'utiliser le deal avec Nuclear Blast pour son nouveau projet Re:Aktor et de splitter Sirius définitivement. Avec son nouveau line-up, Draconiis (devenu Nexion K.) va enregistrer dans la douleur Zero Order puis revenir à Lisbonne avec D.Void quelques temps plus tard. Mais c'en est terminé de l'aventure de l'étoile filante Sirius qui n'aura eu le temps que de nous laisser un Spectral Transition de toute beauté, dont on peut aujourd'hui retrouver toute la rudesse et la violence dans un groupe comme Zyklon. Qu'il est dommage de voir certains groupes bradés...


Tracklist (52:11)
1 - Spectral Transition (1:27)
2 - Spiritual Metamorphosis (5:08)
3 - In Astral Plains of Trance (5:19)
4 - Abstract Eerie Corridors (4:47)
5 - Desolate Magnetic Fields (5:35)
6 - Into Forbidden Dimensions (5:10)
7 - Axis (3:52)
8 - Stellar Transcendence (5:20)
9 - Paradox Timeline (6:48)
10 - Dimensional Quantum (2:59)
11 - The Majesty of the Nightsky (4:21)

Deux morceaux de chaque album sur le profil MySpace :
http://www.myspace.com/siriuseternal
Partager cet article
Repost0

commentaires

John 19/04/2007 11:44

Marci mon bon Prince, je tacherais d'écouter cet album le plus vite possible ! Encore plus si ça s'approche de Zyklon et Emperor !En tout cas j'ai beaucoup aimer le premier album !

Berry_Bourrin 17/04/2007 09:53

Excellent ce groupe. C'est cet album qui m'a fait découvrir le premier Zyklon. Ces deux albums se ressemble beaucoup...dommage que le projet soi parti en vrille

John 16/04/2007 09:58

Je n\\\'ai que "Aeons Of Magicks" de ce groupe, je ne sais pas ce que vaut cet album... Il vaut vraiment le coups ?John

Prince de Lu 16/04/2007 16:30

Ce deuxième album est plus brutal que le premier. En gardant une souche musicale proche de Emperor, Sirius propose une musique plus froide, plus cyber. Avec le recul, je trouve que cet album est à cheval entre Emperor et le premier Zyklon. Si tu aimes ces groupes, normalement ça devrait te plaire. Tu as des extraits sur le MySpace, si tu veux te faire une petite idée. Sinon, un coup de mulet ;)D'autres avis sur la question posée ?

Mydrin 10/04/2007 12:55

j'aime beaucoup le 1er album de Sirius, ce 2ème, beaucoup moins, il est trop "death", je n'aime pas trop ce changement de style

Articles Récents