Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog du Gâteau Se©
  • : Le Blog du Gâteau Se© résume toutes les parutions que j'ai pu commettre sous le pseudonyme de Prince de Lu. Des liens vers mes chroniques, live reports, interviews.
  • Contact

Bienvenue

Pour être au courant des publications de nouveaux articles  sur ce blog, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Ne croyez pas qu'elles seront très nombreuses, le temps manque toujours, surtout pour rédiger. Et pourtant il y a tellement de choses à discuter. Et j'espère que nous pourrons trouver ici un espace d'échange convivial à propos de musique, et uniquement de musique...

Rechercher

Liens



Retrouvez mes ventes sur le forum de VS

Archives

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 06:06
Figurez-vous que nous fêtons à quelques jours près mes cinq ans de chroniques. Ah oui, ça vous paraissait plus long tellement mes publications vous bourraient le mou. Mais ça ne fait que cinq ans que je bave sur VS. Le "nous fêtons" étant relativement exagéré pour un non-évènement pareil, j'ai décidé de vous faire partager cet anniversaire avec un truc de derrière les fagots: ma toute première chronique, jamais parue sur VS.

Quand VSGreg a voulu me tester (et ça implique des sévices inavouables, je vous l'assure), il a appliqué sa bonne vieille méthode: "Prends un album que tu aimes bien et fais-en une chronique". Ayant vu au fil de mes lectures de VS que Satyricon n'était pas présent, j'ai jeté mon dévolu sur leur dernière production à l'époque, Volcano. Mais après envoi à l'intéressé, VSGreg m'a avoué le détail qui tue: VS traite de l'actualité et ne publie pas des chroniques d'album vieux de deux ans! Caramba, un coup pour rien! Beyond the Apocalypse
de 1349 deviendra donc quelques temps plus tard ma première chronique pour VS. Mais maintenant vous connaissez l'horrible vérité cachée comme un secret de famille!

Histoire de marquer mes cinq ans d'activité et mon premier million de dollars engrangés via VS, je vous publie ici la chronique oubliée. Elle vaut ce qu'elle vaut. A la rigueur, par mon attrait pour Satyricon à l'époque, elle est même bien mieux que mes premiers promos, l'exercice imposé s'avérant plus difficile parce qu'on connait moins/pas le groupe.

Happy birthday, le gâteau. Un Prince de Lu de cinq ans, ça doit pas être très gustatif...




Satyricon
Volcano
Capitol Records Norway, 2002

5.jpg

Au fil des ans, Satyricon poursuit son petit bonhomme de chemin. Le dernier en date, Volcano pour les intimes, ne déroge pas à la règle. Nouveau label, nouveau studio, nouveau son plus gros. Finie la production froide et clinique de Rebel Extravaganza, Volcano change la donne avec un son résolument plus rock. Mais on ne peut pas dire que ce nouvel album soit un bouleversement dans la musique du duo norvégien. Il est plutôt un successeur logique de Rebel Extravaganza. La zique mûrit et ça se sent.

Même si dans l'ensemble, il est largement plus heavy que son prédécesseur, les riffs tarabiscotés sont bien là et bien mieux exploités. De temps en temps, Frost se fend de blasts rapides pour éviter l'engourdissement (l'intro de "Mental Mercury" est une tuerie), mais nous sommes bien loin des rythmes effrénés de 1349. En fait, Satyr maîtrise son art et se fout royalement des étiquettes. Il joue sur les ambiances et nous propose des titres variés et efficaces. Au sein d'un même morceau, alternent joyeusement les blasts, les passages heavy voire atmosphériques, le tout dans une farandole de riffs acérés. L'album se termine magistralement par un titre de 12 minutes "Black Lava" avec une ambiance crescendo et des passages parlés sur fond de double à fond les ballons (Raaahh !! -> cri de contentement). On trouve même un titre total rock: "Fuel for hatred" qui n'est pourtant, à mon goût, pas du tout représentatif de l'album. Alors, pourquoi le groupe a-t-il fait une vidéo de ce titre précisément ? Je vous le demande.

Le pavé est lancé. J'ai utilisé deux fois un mot très grossier dans une chronique métal: "rock". Car, le groupe est maintenant prêt à rencontrer une audience plus large. Satyricon poursuit sa route vers des titres plus lourds et efficaces, toujours radicaux mais plus accessibles. Et la presse norvégienne ne s'est pas trompée en élisant Volcano
meilleur album métal 2002 devant Dimmu Borgir (dans l'Aftenposten, "équivalent" du Monde en Norvège). Alors avant de crier aux vendus, il faut jeter une esgourde attentive sur ce que propose le groupe.

Ceux qui ont adhéré à la démarche des norvégiens au fil des ans ne seront pas déçus, parce qu'ils ont évolué avec le groupe et sa musique si personnelle. Ce n'est qu'à la fin de l'album qu'on réalise vraiment: "C'est bon. Ca n'a rien à voir avec Nemesis Divina mais alors, qu'est-ce que c'est bon...". Ceux qui ne connaissent pas Satyricon et les découvrent avec Volcano ne se rendront peut-être même pas compte qu'ils ont affaire un groupe de black. Oui, j'ai bien écrit black. Car, on peut jouer des titres heavy en gardant un esprit black. Et cet album dégage une ambiance indéniable, ce genre d'ambiance qui fait tourner un skeud pendant des jours sur sa platine même plusieurs années après sa sortie. Une chose est sûre: avec une sortie comme celle-là, ça va charcler en live et j'y serai !!
Partager cet article
Repost0

commentaires

ZebrowSky 17/03/2011 17:33



Ah bah tout à fait d'accord avec la chronique! Album aux ambiances vraiment poignantes. Très rock en effet mais terriblement addictif. Et alors Black Lava, ouille!


J'ai découvert le groupe avec cet album, il tournait en boucle dans la vieille R21 de mon padré quand j'allais bosser de nuit l'été, quel panard à chaque écoute...


Marrant que ça soit ta première chronique^^



wasted 18/10/2009 23:15


Hey c'est aussi mon anniversaire de 5 ans kro le mois prochain, même si j'ai pris une année sabbatique en 2007 :D
Le coup pour rien en ce qui me concerne cela avait été le "Dawn of Iron Blades" de GRAVELAND dont Greg n'avait pas voulu pour cause de groupe pas jojo du cerveau.
Pour ce qui est de SATYRICON "Volcano" est vraiment le tournant de leur carrière, l'album avec lequel ils ont perdu le plus de fans mais également celui qui les a définitivement fait sortir de la
sphère Black mitol, quoi qu'en dise Satyr. Je suis toujours étonné de voir que tu n'avais pas du tout apprécié le suivant sachant qu'il est pour moi la continuité logique de "Volcano".


Prince de Lu 18/10/2009 23:41


Bon anniv!! Et comme tu as fait une pause d'un an, je dirais même "bon anniv, pauseur"!!

"Volcano" est effectivement un tournant, surtout personnifié par "Fuel for Hatred" dont j'ai toujours trouvé que le côté rock direct ne cadrait pas avec ce que j'attendais de Satyricon. Ca fait des
années que je zappe ce titre quand j'écoute l'album. Donc forcément, la suite qui entérine cette orientation n'est plus vraiment pour moi.

Mais je te rassure, wasted. Il y a des moments où j'ai pas mal de difficultés à cerner tes goûts aussi!


raphael 11/10/2009 19:21


Joyeux Non Anniversaire !


Prince de Lu 11/10/2009 22:36



Snifff... Merci!



Articles Récents