Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog du Gâteau Se©
  • : Le Blog du Gâteau Se© résume toutes les parutions que j'ai pu commettre sous le pseudonyme de Prince de Lu. Des liens vers mes chroniques, live reports, interviews.
  • Contact

Bienvenue

Pour être au courant des publications de nouveaux articles  sur ce blog, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Ne croyez pas qu'elles seront très nombreuses, le temps manque toujours, surtout pour rédiger. Et pourtant il y a tellement de choses à discuter. Et j'espère que nous pourrons trouver ici un espace d'échange convivial à propos de musique, et uniquement de musique...

Rechercher

Liens



Retrouvez mes ventes sur le forum de VS

Archives

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 22:00
     Stutthof

And Cosmos from Ashes to Dust...
Battlefield Productions, 2005



Né des cendres de Worship à la fin des années 90, le projet Stutthof pose d'emblée les bases de son intolérance avec son patronyme. Après une rapide recherche, vous constaterez que Stutthof est tout simplement le nom d'un camp de concentration, et non une bourgade allemande où les membres du groupe se seraient rencontrés pendant les vacances d'été. Et à ceux qui sont scandalisés par cette révélation, je conseille d'arrêter le métal extrême qui reste le berceau du non-politiquement correct, de la provocation et des comportements déviants. Alors que le nom de Zyklon ne choque plus, il serait dommage de penser avoir affaire à un bête groupe de NSBM pourri comme la majorité de ceux qui polluent la scène black. Non, Stutthof va bien au-delà et est vraiment intéressant musicalement parlant. Et j'ajoute qu'après dix ans d'activité avec leur référence douteuse, le groupe vient de se rebaptiser Acherontas, ce qui devrait leur ouvrir des portes jusqu'ici verrouillées. Restons concentrés sur la musique.

Revenons-en maintenant à leur album And Cosmos from Ashes to Dust... La bête est sortie en 2005 sous la bannière de Battlefields Productions. Personnellement, je ne l'ai découverte que l'année suivante via la réédition par les espagnols de Drama Company. Et si cette piste était tarie, vous pourrez vous procurer l'objet via sa seconde réédition en 2006 chez Blazing Productions. Pour info, cette dernière contient la démo de 1997 enregistrée sous le pseudonyme de Worship et intitulée Through The Dark Age We're Dreaming. L'album lui-même est la suite du dénommé Towards thy Astral Path... (2003, toujours chez Battlefields).

Pendant 55 minutes, Stutthof balance un black lancinant, froid et violemment ambiancé. La scène grecque montre encore toute sa fureur et toute sa splendeur au travers de cet opus. Moins épique que Nocternity, je compare plutôt Stutthof à nos frenchies de Nehëmah. Comme eux, les grecs mettent en place des titres guerriers et glacialement haineux où la répétition des riffs étourdit l'auditeur et le transporte. Comme vous pouvez le constater, les pièces proposées sont longues (hormis le tandem intro/outro), voire très longue avec le morceau central "Crossing the 9th Gate to the Kingdom of Shadows" qui tape les vingt minutes. C'est le temps qu'il faut pour se saouler des rythmiques jusqu'à la lie et adhérer complètement. C'est le temps qu'il faut pour se laisser envelopper par la froide étreinte de la Mort et succomber. Je garde un coup de cœur personnel pour le premier brûlot "Vampiric Metamorphosis", et sa rythmique rapide et lancinante qui supporte le dialogue entre une voix claire basse et un chant criard antagonique. Ca tombe bien c'est l'extrait dispo sur le profil MySpace.

Cet album est un régal tout simplement. Si vous aimez Nocternity et Nehëmah, il est grand temps de jeter une oreille à Stutthof. Le chant du cygne du projet sous ce nom est un split avec Legion of Doom, autre fer de lance politisé des armées hoplites. En attendant, un p'tit tour au camp s'impose.


Tracklist (55:47 pour l'album)
01 - An Invocation to those who have risen (3:19)
02 - Wampiric Metamorphosis (9:35)
03 - The Horned Moon (8:48)
04 - Crossing the 9th Gate to the Kingdom of Shadows (20:31)
05 - Dragon the great one (9:37)
06 - The Breaking of the 7th Seal (3:55)


Infos complémentaires sur la réédition (et son nouvel artwork ci-contre)

Through The Dark Age We're Dreaming (en bonus sur l'édition Blazing Prod) (21:10)
07 - Dark Endless (06:10)
08 - Through The Dark Age We're Dreaming (06:07)
09 - Pagan Warriors     (05:59)
10 - Worship (02:24)    




Profil MySpace
: http://www.myspace.com/stutthof


Et en parlant de Legion of Doom, je viens de recevoir les rééditions de trois albums par Iso666 Records. Chaque digi A5 limité est déjà superbe. Je vous parlerai du contenu quand j'aurai digéré tout ça. Iso666 (même si c'est un label peu scrupuleux) propose ces derniers temps des rééditions pour collectionneurs.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L. 27/04/2007 10:43

Je ne connaissais Stutthof que de nom avant d'écouter il y a peu (mais d'une oreille évasive) le split avec Legion of doom, surtout pour ce dernier groupe d'ailleurs. Même si je me souviens avoir apprécié Stutthof sur le coup, je n'ai pas pris le temps d'approfondir le sujet.
Ta chro m'a donné du coup l'envie de réparer cette erreur :-)

Elric 26/04/2007 22:24

Merci pour cette découverte les extraits ne sont pas mal du tout, les riffs sont très bons .

Prince de Lu 26/04/2007 22:43

Cool, un lecteur content ! :DBonne écoute. C'est de la balle, ce groupe.

Articles Récents